Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #navires de guerre tag

Le CSS DAVID

Publié le par Olivier Millet

Le CSS DAVID

Les confédérés ont imaginé et essayé de nombreuses inventions navales pour tenter de faire pencher la guerre en mer un peu plus en leur faveur ou du moins dégager un temps l'étau que constituait le blocus de l'Union.

Le CSS David n'est pas ce que l'on pourrait appeler un sous-marin car il n'était pas entièrement submersible. Mesurant 15 mètres de long, propulsé par une machine à vapeur et étant dépourvu de Schnorkel il ne pouvait de toute manière être propulsé qu'à demi submergé. Le David est un navire torpilleur dont la "torpille" qui était une charge explosive fixée au bout d'une perche, fonctionnait comme un dard que le navire accrochait à la coque en bois de sa cible et faisait exploser une fois à bonne distance. Le sous-marin CSS Hunley utilisait un type équivalent d'arme.

Conçu et construit en 1863 à Charleston en Caroline du Sud par David C Ebaugh et ST Julien Ravenel, le David fut produit à plusieurs exemplaires. Propulsé par une machine à vapeur utilisant un charbon à faible émission de fumée, le David au moyen de ballast rempli d'eau s'enfonçait à moitié dans l'eau laissant peu de chance à l'ennemi pour le repérer en cas d'attaque nocturne.

Le CSS DAVID

Le port de Charleston étant sous blocus, une fois terminé il fut déployé pour attaquer le navire nordiste CSS New Ironside qui était à l'ancre à l'embouchure du port sudiste. Le New Ironside était un navire de guerre de 4000 tonnes dont les flancs étaient blindés de plaques d'acier, sa configuration lui donnait la capacité de naviguer en haute mer ce qu'un Ironclad classique était incapable de faire. Commandé par le lieutenant William T Glassel, le David fut envoyé la nuit du 5 octobre à l'attaque du navire de l'Union. Ayant réussi à s'approcher suffisamment près sans être détecté, le David frappa le navire ennemi à tribord et fit exploser sa charge de 60 kg d'explosifs. Mais l'explosion généra une gerbe d'eau si importante que cette dernière en retombant sur le navire sudiste éteignit la chaudière rendant le David à la merci de son adversaire blessé mais non coulé. Sous les tirs d'armes légères, l'équipage du David se jeta à l'eau sans le pilote. L'assistant mécanicien du David se rendant compte que le David ne coulait pas, revint à bord et réussit à relancer la chaudière. Le lieutenant Glassel et un autre membre d'équipage furent capturés par les Nordistes tandis que le David réussissait à rejoindre la rive par ses propres moyens. La mission était un semi succès, le navire nordiste était endommagé mais non détruit et le David avait réussi à rentrer à son port d'attache mais avec la moitié de son équipage. 3 autres tentatives furent effectuées par le David ou une unité du même type mais sans succès. En Mars 1864 une autre action du David se solda par un échec, la mine n'explosant pas malgré deux tentatives, et le David fut endommagé en retour par les tirs du USS Memphis qu'il était venu couler. Une autre tentative est reportée en avril 1864 mais cette fois, ayant aperçu la menace à temps, la frégate USS Wabash parvint à s'éloigner et aucun dommage ne fut infligé de part et d'autre.

La ville de Charleston tomba aux mains des forces de l'Union en février 1865 et les carcasses de plusieurs navires de type David furent récupérées par les Nordistes amis sans confirmer s'il s'agissait du David lui-même.

Mi-sous-marin, mi-torpilleur, le David ne connut pas la réussite qu'il était en droit d'attendre ; plus sûr que le Hunley de par son mode semi-submersible et sa propulsion à vapeur, le David souffrait du manque de fiabilité de son système de torpille à lance qui fut à l'origine d'au moins un échec. Son absence de blindage l'obligeait à opérer de nuit ce qui rendait plus périlleuse la traversée. A la différence du Hunley il ne semble pas que des David furent coulés ou détruits au combat. Une version géante du navire fut trouvée à Charleston ; ce David géant mesurait une cinquantaine de mètres et n'était pas achevé. Il semble qu'il ait été conçu à des fins de "forceur de blocus" et non en tant que navire d'attaque.

(dessin collection du US Naval historical Center)

vues d'un modèle basé sur le CSS David après la chute de Charleston, on ignore ce qui est réellement arrivé au premier David. A droite l'épave incomplète du David géant.( dessins des archives nationales US )vues d'un modèle basé sur le CSS David après la chute de Charleston, on ignore ce qui est réellement arrivé au premier David. A droite l'épave incomplète du David géant.( dessins des archives nationales US )

vues d'un modèle basé sur le CSS David après la chute de Charleston, on ignore ce qui est réellement arrivé au premier David. A droite l'épave incomplète du David géant.( dessins des archives nationales US )

Voir les commentaires

Le sous-marin CSS HUNLEY

Publié le par Olivier Millet

Le sous-marin CSS HUNLEY

La guerre de Sécession, premier conflit moderne, le fut particulièrement à bien des égards, dans le domaine naval. Les innovations technologiques ont conduit les belligérants à utiliser au combat les premiers cuirassés, et, pour les Sudistes, les premiers sous-marins. Dans le cas des navires submersibles, si ces bateaux avaient déjà été imaginés ou construits dans le passé, ils n'avaient encore jamais été utilisés dans un véritable affrontement.

Le CSS Hunley bouleversa les conceptions de la guerre navale de l'époque en réussissant à couler un navire nordiste, le USS Housatonic, dans le port de Charleston. Un grand navire de guerre pouvait être détruit par un tout petit navire quasiment impossible à atteindre du fait de son enfoncement dans l'eau qui le cachait presque entièrement et le soustrayait au tir des grosses batteries embarquées. Mais le CSS Hunley disparut juste après avoir coulé le navire de l'Union sans doute endommagé par l'explosion qu'il a lui-même déclenchée ou par les tirs des marins de l'Housatonic.
Incapable d'affronter la marine de l'Union par manque de moyens navals dans un affrontement classique, la marine confédérée dut recourir à d'autres méthodes pour parvenir à vaincre la ceinture navale qui entourait ses ports et asphyxiait doucement le Sud. Après avoir essayé les Ironclad avec un succès retentissant à Hampton Roads et les mines flottantes pour la défense passive des ports, les ingénieurs navals du Sud décidèrent de concevoir des navires submersibles pour s'attaquer sans trop de risque aux navires nordistes ancrés au large des ports.

Le sous-marin CSS HUNLEY

L'un de ces ingénieurs, Horace Lawson Hunley, proposa et supervisa avec Baxter Watson et James Mc Clintock la construction d'un petit sous-marin, le Pionner. Le navire lancé en 1862 à la Nouvelle-Orléans, réussit ses premières sorties dans le Mississippi et le lac Pontchartrain mais dut être finalement sabordé devant l'avancée des troupes de l'Union avant même un déploiement opérationnel. Le projet fut relancé depuis la ville de Mobile mais sous la supervision de l'armée. Le nouveau bâtiment, l'American Diver, fut réalisé et testé en 1863. En février il fut déployé contre les navires ennemis faisant le blocus du port de Mobile mais échoua dans sa tentative. Le navire coula finalement par le fait d'une fortune de mer, entraînant dans la mort la totalité de l'équipage.


Hunley, tenace, se lança dans un troisième prototype, le Hunley, il s'agissait d'un cigare métallique de 12 mètres de long et de 6.8 tonnes lege. Sa propulsion était réalisée par énergie humaine, l'équipage actionnant une hélice à la force des bras. Le Hunley était un véritable sous-marin capable de plonger à presque deux mètres sous la surface, totalement étanche ; il n'y avait aucun système de ventilation ce qui imposait des missions de très courte durée avec l'air présent à l'intérieur du submersible. Son armement était constitué d'une charge explosive placée au bout d'une perche d'environ 6 mètres. La charge devait être accrochée sur le flanc du navire et n'était mise à feu par un fil qu'une fois le Hunley suffisamment éloigné. Le 29 août, le navire et ses 8 membres d'équipage firent un essai à Charleston. Mais le navire coula suite à une plongée par erreur alors que l'écoutille était demeurée ouverte. 5 membres d'équipage moururent noyés dans l'essai. Renfloué, le Hunley effectua un second essai avec Horace Hunley à bord pour rassurer les autres membres d'équipage. Mal lui en prit, le navire coula une seconde fois dans le port de Charleston ne laissant aucun survivant et tuant son concepteur. Renfloué de nouveau, le CSS Hunley fut envoyé directement au combat avec un nouvel équipage commandé par le Lieutenant Dixon le 18 février 1864. Cette mission qui sera la dernière du navire fit entrer l'arme sous-marine dans l'histoire. A 8 kilomètres de Charleston était ancré le navire nordiste USS Housatonic, un Sloop de guerre de 1200 tonnes. Après avoir péniblement couvert la distance, le CSS Hunley parvint à approcher, en plongée, le navire ennemi sans être décelé, il émerge, à la surprise de son commandant, à moins de 200 mètres du navire ennemi et est accueilli par une volée de tir d'infanterie. Il parvient néanmoins à accrocher sa charge explosive. Le sous-marin s'éloigna et fit exploser la charge qui coula le bâtiment ennemi. Il confirma par signaux le succès de sa mission aux batteries côtières et disparut...On ignore le pourquoi de la fin du navire, peut-être fut-il endommagé par l'explosion, ou intercepté par un autre navire nordiste arrivant sur la zone du naufrage de l'USS Housatonic ou endommagé par des tirs ennemis.

Le sous-marin CSS HUNLEY

Toujours est-il que le sous-marin ne rentra jamais au port et fut retrouvé 131 ans plus tard. L'épave fut localisée à une centaine de mètres de celle du Housatonic enseveli sous plusieurs mètres de limon. La remontée à la surface de l'épave eut lieu le 8 août 2000 devant une foule de milliers de personnes. L'épave fut déposée dans le centre Warren Lasch dans un bassin prévu à cet effet. Relativement bien conservé, le navire rendit les corps de ses membres d'équipage qui furent tous identifiés après 4 ans de recherches sur leurs restes par des membres de l'institut du Smythonian. Les corps furent enterrés dans le cimetière Magnolia de Charleston le 17 avril 2004 devant une foule nombreuse et avec les honneurs confédérés...

Ce fut la première et la seule action réussie d'un sous-marin durant la guerre de Sécession. L'arme sous-marine était enfin entrée dans l'histoire et était appelée à devenir un élément incontournable des forces navales du monde. Des U-Boot de 14/18 aux puissants submersibles nucléaires d'aujourd'hui, tous sont les descendants d'un petit navire sudiste bizarre actionné par 8 hommes courageux dans une guerre ancienne aux enseignements décidément nombreux.

le Hunley en 1864 et aujourd'hui après sa redécouverte en 1995 et son renflouement en 2000le Hunley en 1864 et aujourd'hui après sa redécouverte en 1995 et son renflouement en 2000

le Hunley en 1864 et aujourd'hui après sa redécouverte en 1995 et son renflouement en 2000

Voir les commentaires