Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les soldats noirs dans la guerre de Sécession

Publié le par Olivier Millet

Les soldats noirs dans la guerre de Sécession

Il est vrai que la place des noirs et en particulier de l'esclavage occupent une place majeure dans la guerre de Sécession. Ce conflit déclenché avant tout pour éviter la destruction de l'union, est symbolisé par la lutte raciale de la population noire des États-Unis qui cherche à obtenir une place meilleure si ce n'est égale a celle des autres américains de cette époque. Quel meilleur moyen pour les noirs pro union de montrer cet engagement dans la lutte armée. Mais l'engagement de cette ressource humaine extrêmement motivé a rencontré de nombreuses difficultés avant d'être rendue possible. Au sud les noirs furent également présent dans les combats mais a un degré très largement inférieur et pour bien d'autres raisons qui répondaient plus a une loyauté forcée envers leurs maitres ou une possibilité d’affranchissement si ils se montraient bon combattants. quoi qu'il en soit la question des soldats noirs dans la guerre de Sécession est un point important qu'il est impossible de passer sous silence pour qui veux comprendre un tant soit peu cette terrible guerre civile.

Le Sud esclavagiste disposait de 4 millions de noirs dans les plantations, dans les grandes maisons somme valet ou comme main d’œuvre dans les villes. La guerre était bien entendu l'affaire des blancs, il était hors de question de se servir des noirs comme soldat dans l'armée. Si le combattant noir se montrait à la hauteur du soldat blanc que valait dès lors le système mis en place par le Sud ? En outre armer une population d'esclaves s’avérait être un risque permanent pour la sécurité des civils sudistes il demeure que la question de l'utilité dans l'effort de guerre fut posé au Sud a un moment ou les hommes disponibles commençaient a se faire de plus en plus rares. Il existait une exception dans la confédération dans l'état de Louisiane où certains noirs bénéficiait d'un statut d'homme libre et avaient eux même organisés un bataillon d'homme libre de couleur pour prêter main forte à la confédération. Bien entendu le gouvernement refusa de leur fournir le moindre équipement mais ne leur interdit pas de se constituer en unité. Dans la confédération le général Lee proclama que si l'entrée des noirs dans l'armée sudiste pouvait sauver la confédération alors il ne fallait pas hésiter. Néanmoins seulement deux compagnies de soldats noirs furent mises sur pied et aucunes d'entre elles ne participa aux combats.

La question de l'égalité raciale au combat se posa tardivement au Nord où bien que l'esclavage n'exista plus, la ségrégation et l'inégalité raciale était une réalité. Dans plusieurs états du Nord, les noirs n'avaient pas le même statut que les citoyens blancs, ils ne pouvaient voter et participer à la vie politique de l'état. L'accès à certains poste leur était impossible et parmi ces postes: l'armée. Le noir au nord vivait le plus souvent pauvrement et entrait en concurrence avec les ouvriers blancs quant à l'accession au travail. Mais des hommes blancs, mais aussi noirs, membres de l'intelligentzia, se battirent pour changer cet état de fait. Parmi eux le plus virulent défenseur de la cause des noirs en Amérique du Nord fut Frederick Douglass, ancien esclave lui même. Un changement radical intervint lorsque le Président Lincoln fit sa proclamation d'émancipation.Le ministère de la guerre suite à la parution du deuxième décret, édicta un ordre général le 22 mai 1863 accordant aux noirs le droit d'intégrer l'armée fédérale. Les noirs, dont la plupart désirait ardemment participer au conflit et libérer leurs frères du Sud, se voyaient offrir une chance de participer à la guerre. Déjà dès 1862, plusieurs unités de couleur avaient été mises sur pied dans les régions occupées par les nordistes en Caroline ou en Géorgie. Mais les réticences étaient encore nombreuses, ont doutait particulièrement de la capacité des noirs à faire de bon soldats, les officiers avaient peur de se retrouver avec des troupes peu fiables qui fuirait à la première escarmouche plantant là leur camarade blancs, forcément plus courageux. Cantonné a des postes subalternes il fallut encore que des hommes influents interagissent auprès des autorités compétente pour que la mise sur pied d'un régiment entièrement noirs soit possible.

un soldat du 4th régiment des USCT (Don Troiani)

un soldat du 4th régiment des USCT (Don Troiani)

Les soldats noirs dans la guerre de Sécession

A la conditions que les noirs soient commandés par des officiers blancs, les régiments des USCT (US Colored Troops) devinrent une réalité. Il était hors de question de mélanger soldats blancs et noirs au sein d'un même régiment mais même si les soldats de couleurs étaient considérés en tout point de vue comme inférieur à leur homologues blancs ils avaient réussi a participer à l'effort de guerre en tant que militaire. Payé 10 dollars par mois, alors qu'un blanc touchait 13 dollars, le soldat noir devait encore faire face au mépris des officiers supérieurs comme des simples soldats blancs qui voyaient en eux des soldats de seconde zone. L'encadrement blanc était formé à l'académie militaire de Philadelphie , les sous-officiers pouvaient être des noirs et dans quelques rares cas, des noirs purent devenir officier et atteindre le grade de capitaine.

Les autorités confédérées n'accordèrent jamais au soldats noirs des USCT le même statut qu'un soldat blanc, en cas de capture il fallait s'attendre à ce que les noirs soient placés en condition d'esclavage, même si il ne l'avaient jamais été auparavant. Un noir ne pouvait être qu'un ancien esclave échappé et qui ne méritait que de retourner à sa condition première. Les officiers blancs encadrant ces hommes étaient eux considérés comme des criminels (incitation d'esclaves à la révolte) et étaient traités comme tout blanc aidant un esclave en fuite, la peine pour ces hommes était la mort. A Fort Pillow et à la bataille de Poison Springs le 18 avril 1864 des soldats noirs capturés par les rebelles furent passé par les armes et impitoyablement massacrés, blessés y compris. Un tel acharnement à tuer les soldats noirs, portant pourtant un uniforme distinct, était significatif de la haine raciale viscérale qu'entretenait à leur égards les troupes confédérées. Les régiments des USCT, plus que tout autres unités de l'union, représentait symboliquement la menace ultime pour la survie du système sudiste. Mais les militaires noirs ne furent d'ailleurs pas les seuls à subir les foudres des armées rebelles, lors de la marche sur Savannah en 1864, les troupes de l'union encombre par des milliers d'esclaves en fuites décidèrent de couper les ponts afin d'empêcher ces derniers de les suivre et de gêner leur mouvements. Rattrapé par la cavalerie rebelle, les réfugiés noirs furent en partie massacré par les sudistes hommes femmes vieillards et enfants furent assassinés à coup de sabre et de pistolets, certains se noyant en se jetant à l'eau pour rejoindre l'autre rive. Les survivants furent rassemblés par les confédérés et remis a leur anciens propriétaires.

La bataille de Market Heights allait changer en partie leur point de vue.

(illustration le 6th USCT à New Market Heights 29 septembre 1864 par Don Troiani))

Et le Sud ?

Il peux paraitre étrange de trouver des soldats noirs dans une armée se battant pour défendre, entre autre le droit à poursuivre l'esclavage sur leur sol. Pourtant il convient de signaler que le 13 mars 1865n la confédération autorisa l'intégration des soldats noirs dans l'armée. Cette mesure allait à l'encontre de la hiérarchisation raciale établie dans le sud qui voulait que le noirs soit en tout point de vue inférieur à l'homme blanc. Que ce passerait il si des soldats noirs se battaient aussi, voir plus courageusement que les soldats blanc? Pourtant le Sud envahi, et privé d'une partie de son réservoir de recrutement était dans une situation désespérée en 1865 et du recourir a des mesures radicales pour tenter de freiner l'inévitable. A la demande du général LEE, la condition première pour accueillir ces soldats noirs était que ces derniers seraient affranchis à la fin de leur temps de service, il n'était plus question de les renvoyer dans leur plantation une fois la guerre finie.

Pourtant il est avéré que des soldats noirs combattaient déjà dans les rangs du Sud bien avant cette mesure et à la grande différence du nord, ils combattaient en unités mixte avec les blancs. Dès 1861, le Tennessee autorisa que les noirs de 15 à 50 ans puissent combattre avec les soldats blancs. Des témoignages d'officiers de l'union détaillant la présence avérée de soldats noirs dans des régiments d'Alabama, de Louisiane ou de Caroline de quelques soldats noirs parmi les prisonniers confédérés. Il faut aussi faire attention à ces témoignages car parfois des noirs étaient habillés d'un uniforme mais avaient un rôle uniquement de serviteur auprès de leur maitre et non de combattant. Mais dans les faits et malgré certaines affirmations prétendant qu'au moins 30000 noirs se seraient battus pour le Sud. Les historiens ne semblent qu'accorder qu'une place anecdotique à l'engagement des soldats noirs dans la confédération parlant même de "mythe du soldat noir sudiste". Certains affirmant que moins d'une centaine auraient effectivement combattus, le débat continu. Loin de trancher la question il faut accepter le fait que des soldats noirs ont effectivement combattus pour l'armée confédérée et ce bien avant la mesure de 1865. Sans parler des esclaves accompagnant leur maitre au combat et qui ont parfois démontrer une loyauté sans faille sur le champ de bataille, les combattant de couleurs du Sud furent une réalité aussi petite soit elle.

Les soldats noirs dans la guerre de Sécession

L'uniforme:

A l'exception des rares unités pré 1862 composée de noirs, les USCT eurent un uniforme identique a celui du reste de l'armée.

Étant apparu dans une période où la standardisation de la tenue était déjà en place, les USCT ne reçurent pas un uniforme particulier. Leur tenue ne différenciait donc pas de celles de leurs camarades blancs. Il est possible que le frock coat fut distribués en priorités aux USCT car les soldats blancs ne l'appréciaient pas mais les diverses photos des USCT montrent que ces soldats portaient aussi bien des sack coat que des frock coat.

Les drapeaux par contre reflétaient bien la provenance ethnique de chaque unité en plus de leurs inscriptions par un symbole, une image propre à la spécificité noire du régiment (voir illustration du 24th regiment des USCT

illustration drapeau régimentaire du 24th USCT (https://goneforsoldiers.wordpress.com/goneforsoldiers)

Conclusion

Sans tenir compte de la petite participation des noirs sudistes, l'implication des soldats de couleurs fut significative, elle atteignait les 10% des effectifs globaux de l'armée fédérale soit 200 000 à 180 000 hommes. 135 régiments d'infanterie, 14 d'artillerie et 6 de cavalerie plus quelques unités indépendantes. Un peu moins de 37000 soldats des troupes de couleurs de l'union furent tués ou moururent des suites de maladie pendant la guerre de Sécession. 25 noirs dont 15 appartenant aux colored troop reçurent la médaille d'honneur du Congrès, plus haute distinction américaine. Mais tant de sang versé ne suffira pas à rétablir un plein équilibre des droits aux États-Unis

sitôt la guerre finie une période d'une décennie appelée, la grande reconstruction, permis aux noirs une nette amélioration de leur situation jusqu’à ce que réapparaisse des lois ségrégationnistes dans les états du Sud qu'autorisa le compromis de 1877 par son inutilité. Ainsi les lois Jim Crow mise en place dans les états du Sud contournaient les 3 amendements instauré pour établir une égalité de droits entre blancs et noirs. Ces lois imposaient de fait la ségrégation jusqu'en 1965 date à laquelle le civil right act abrogeait définitivement ces mesures honteuses et dégradantes mettant un terme définitif a une des causes principales de la guerre de Sécession.

Liens

SMITH John david : "Black soldier in blue, african american troop in the civil war"

LARDAS Mark OSPREY WARRIOR serie "African American soldier in the civil War the USCT 1862-1866"

un excellent site (US) sur les troupes des USCT

http://usctchronicle.blogspot.be/

Le mythe des soldats noirs du sud (article)

http://militaryhistorynow.com/2012/06/20/black-in-grey-did-african-americans-fight-for-the-confederacy/

Archives nationales:

http://www.archives.gov/education/lessons/blacks-civil-war/

article de la librairie du Congrès:

http://www.loc.gov/teachers/classroommaterials/presentationsandactivities/presentations/timeline/civilwar/aasoldrs/

article intéressant sur les volontaires noirs de Géorgie dans l'armée de l'union:

http://www.georgiaencyclopedia.org/articles/history-archaeology/black-troops-civil-war-georgia

Commenter cet article