Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le raid d'Andrews ou la chasse de la General 12 avril 1862

Publié le par Olivier Millet

Le raid d'Andrews ou la chasse de la General 12 avril 1862

Rendu célèbre par le film de 1926 de Buster Keaton "le Mécano de la General", le raid d'Andrews eut lieu en avril 1862 en Géorgie et avait pour but de s'emparer d'une locomotive confédérée, afin de mener des destructions le long de la voie de chemin de fer reliant Chattanooga et Atlanta et perturber le trafic ferroviaire sudiste dans la région. Bien que le raid fût un échec, il fut qualifié par les sudistes de plan le plus audacieux réalisé par un cerveau "Yankee".

La ville de Chattanooga était un important nœud ferroviaire par lequel transitait une part importante des approvisionnements à destination des troupes confédérées de la zone Tennessee et reliant Nashville, Knoxville et Atlanta. Le général Ormsby Mitchel, chef du district militaire de l'Ohio, désirant pousser vers le sud et capturer la ville de Chattanooga imagina en coordination avec son agent James J Andrews, une opération spéciale afin de perturber le ravitaillement de la ville et aider ainsi à accélérer sa chute. Chattanooga était une forteresse naturelle entourée de reliefs qui rendaient difficile sa capture par les forces de Mitchel. Bloquer la seule voie ferrée qui venait du sud et dont la ville dépendait pour son ravitaillement pouvait être la solution.

Le commando d'Andrews

Andrews était un espion, un agent civil de renseignement qui travaillait pour le compte du Nord et qui s'était fait remarquer par ses opérations de contrebande le long de la ligne de front. Le plan qu'il mit au point était de capturer une locomotive pour transporter un commando et mener des séries de destructions le long de la voie de chemin de fer "Western and Atlantic Railroad" reliant Atlanta à Chattanooga. Ce raid devait être mené de manière simultanée avec une attaque de la part des forces du général Mitchel sur la ville de Chattanooga dans le but de paralyser les renforts confédérés qui ne manqueraient pas d'être envoyés vers la ville, facilitant ainsi la capture de Chattanooga.

Le commando de 22 membres fut recruté parmi les hommes de trois régiments de volontaires de l'Ohio (2nd, 21st et 33rd regiment). Andrews recruta également un civil qui travaillait pour l'armée fédérale et originaire lui aussi de l'Ohio : William Hunter Campbell.

Le commando reçut pour instruction de rejoindre la ville de Marietta dans le comté de Cobb en Géorgie en tenue civile et en plusieurs groupes pour ne pas attirer l'attention. Le commando arriva sur place à l'exception de deux hommes et y passa la nuit du 11 au 12 avril 1862, à l'hôtel Fletcher House. Le lendemain, Andrews et ses hommes attendirent qu'un train fasse halte à la gare toute proche afin de profiter de la pause déjeuner des passagers pour s'emparer de la locomotive. Lorsqu'un train en provenance du sud arriva et débarqua ses passagers pour leur permettre de se restaurer à l'hôtel Lacy, le commando s'empara de la locomotive "la General" et de son premier wagon et se mit en route vers le nord en direction de Chattanooga. Ce qui fut appelé par la suite "the great Locomotive chase" commença.

Le raid d'Andrews ou la chasse de la General 12 avril 1862

La traque:

Les opérateurs de la locomotive tentèrent bien de rattraper "la General" mais c'était peine perdue à pied. Les premiers poursuivants confédérés se servirent aussi de draisines, le conducteur initial de la "General" , William Fuller, rencontra dans sa poursuite une autre locomotive et la redirigea à la poursuite de la "General". Bien qu'ayant une certaine avance, le commando fédéral faisait déjà des haltes pour entamer son entreprise de destruction ferroviaire. Du même coup il gênait la poursuite des sudistes à bord d'autres locomotives. Arrêté une première fois près de la ville de Adairsville par des rails enlevés, Fuller dut prendre une autre locomotive, "la Texas", pour continuer la poursuite emportant au passage quelques soldats.

Le commando se trouva confronté à plusieurs problèmes :

saboter la ligne prenait du temps surtout sans les outils adéquats, laissant de moins en moins d'espace entre eux et leurs poursuivants.

Ils devaient rouler dans un trafic ferroviaire régulé c'est-à-dire obéir aux horaires de passage sous peine d'interférer avec un autre train et être complètement bloqués et rapidement repérés (heureusement dans leur progression, Andrews fit couper la ligne télégraphique empêchant ainsi les postes les plus isolés en amont d'être au courant du vol de la "General").

Lorsque le train arrivait dans des gares importantes, Andrews ne put donner une quelconque priorité de passage pour son train en inventant une histoire de renforts pour Chattanooga car les chef de gare et dispatcheurs avaient des consignes très précises faisant d'un train de passagers en provenance du sud comme celui de la"General" un convoi secondaire passant après ceux provenant du Nord. D'autant plus que la nouvelle de mouvements de troupes nordistes sen direction de Chattanooga avait déclenché un nouvel ordre de priorité pour certains convois ferroviaires qui passeraient bien avant celui d'Andrews. Les poursuivants se rapprochaient de plus en plus, d'autant qu'ayant signalé la nouvelle de l'attaque du commando fédéral, ils étaient aidés dans chaque gare pour leur déploiement sur les rails en direction du nord.

une histoire qui a inspiré de nombreuses représentations ( en haut la vraie "General" dans son musée de Kennesaw)
une histoire qui a inspiré de nombreuses représentations ( en haut la vraie "General" dans son musée de Kennesaw)une histoire qui a inspiré de nombreuses représentations ( en haut la vraie "General" dans son musée de Kennesaw)

une histoire qui a inspiré de nombreuses représentations ( en haut la vraie "General" dans son musée de Kennesaw)

Le raid d'Andrews ou la chasse de la General 12 avril 1862

La fin de la course

Ayant échoué à détruire un pont en bois interdisant ainsi toute poursuite, Andrews et ses hommes continuèrent vers le Nord jusqu’à l'épuisement du combustible de leur locomotive. Ils durent se résoudre à abandonner leur véhicule près de Ringgold en Géorgie situé à une trentaine de kilomètres de Chattanooga. Désormais à pied, les hommes d'Andrews furent tous capturés dans les deux semaines qui suivirent. Considérés comme des espions, les hommes d'Andrews ne devaient pas s'attendre à un sort clément de la part des autorités confédérées qui jugèrent leur chef devant un tribunal militaire et le pendirent le 7 juin à Atlanta. Ce triste sort fut également réservé à 7 membres du commando le 18 juin. Mais 8 des derniers rescapés réussirent à s'échapper et rejoindre les lignes fédérales après une traversée de plusieurs centaines de kilomètres. Aidés par des esclaves, des sympathisants de l'union certains passèrent même par la rivière Chattahoochee pour être secourus par un navire de l'union faisant le blocus. Les derniers prisonniers furent finalement échangés et eurent la vie sauve. Sur les 24 membres du groupe, 19 reçurent la médaille d'honneur du Congrès pour leur acte, 8 dont leur chef furent pendus, 6 échangés contre d'autres prisonniers de guerre, 2 furent enrôlés dans des unités confédérées avant de s'échapper, 2 n'ont pas participé à la mission, ayant raté le rendez-vous mais se sont échappés vers le nord.

Cette mission qui fut un échec resta dans les mémoires par son audace et inspira de nombreux écrits et films. Un monument érigé à la mémoire du commando fut édifié à Chattanooga dans le cimetière national. Quant à la locomotive "la General" elle est conservée au musée de la guerre civile à Kennesaw en Géorgie.

Le raid d'Andrews ou la chasse de la General 12 avril 1862

Liens:

sites dédiés au raid

http://www.andrewsraid.com/

http://www.locomotivegeneral.com/locomotivechase.html

le site du musée de Kennesaw où se trouve la locomotive du raid:

http://www.southernmuseum.org/

(l'affiche du film "l'infernale poursuite de 1956 produit par Walt Disney)

Commenter cet article