Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Pennsylvanie dans la guerre de Sécession

Publié le par Olivier Millet

La Pennsylvanie dans la guerre de Sécession

La Pennsylvanie, est l'état situé entre le sud du lac Erié, bordé par le Delaware, le Maryland, l'Ohio et le New-Jersey. Sa population avoisine les 2,9 millions d'habitants en 1860 soit le deuxième état le plus peuplé des Etats-Unis derrière celui de New-York. La plus grande ville de l'état, Philadelphie, comporte 565 000 habitants ce qui en fait la deuxième ville la plus peuplée du pays derrière New-York. Aidé par une industrie bien établie sur son sol, une réserve en ressources naturelles abondantes et par une forte population, l'état de Pennsylvanie fut un des acteurs principaux de l'effort de guerre fédéral fournissant à la fois une grande quantité d'armes et de matériels ainsi qu'un grand nombre de régiments. En outre un grand nombre de généraux étaient originaires de cet état.

Des régiments nombreux et variés

3 jours seulement après l'attaque de Fort Sumter, Lincoln demandait à l'état de Pennsylvanie un contingent de 16 régiments dont 2 devant être disponibles dans les 3 jours. Washington en proie à la panique d'une attaque virtuelle de la part des confédérés était dépourvu de défenseurs. La première unité appelée "the first defender" fut un détachement de 5 compagnies de milice venant directement de Pennsylvanie. La Pennsylvanie répondit donc promptement à l'appel aux armes. Sur les 16 régiments demandés 25 furent mis sur pied, un corps de réserve fut créé suite à une suggestion du gouverneur de Pennsylvanie Andrew Curtin. Cette réserve dont les unités étaient recrutées pour trois ans, fournira de nombreux régiments à l'armée du Potomac. La plupart d'entre elles se rassemblèrent au camp Curtin près de Harrisburg. De nombreux officiers parmi les plus illustres de la guerre furent originaires de cet état comme les généraux McClellan, Meade, Reynolds ou Hancock ainsi que 44 autres généraux sans oublier l'amiral David Porter.

La Pennsylvanie fut un des plus importants contributeurs à l'effort de guerre fédéral de la guerre civile à tel point que l'état fut surnommé "l'arsenal de l'union". 427 286 hommes originaires de Pennsylvanie furent intégrés dans les armées de l'union (dont 362 000 dans l'armée régulière) dans plus de 300 régiments, bataillons ou unités indépendantes d'infanterie ,de cavalerie et d'artillerie sans compter les unités de milices levées dans les périodes où l'état était menacé par une invasion confédérée directe. En plus des hommes, l'état fut également un grand pourvoyeur de matériels et matériaux pour l'effort de guerre.

L'un des régiments les plus célèbres de l'état fut le 42nd Pennsylvania (ex 13th reserve) surnommé Bucktail à cause de la queue de Daim blanche et rouge servant de décoration au chapeau du régiment. Cette unité au couvre-chef typique fut emblématique de la Pennsylvanie dans la guerre de Sécession

De bas en haut :13th, 72nd et 155th régiments de Pennsylvanie par Don Troiani.
De bas en haut :13th, 72nd et 155th régiments de Pennsylvanie par Don Troiani.
De bas en haut :13th, 72nd et 155th régiments de Pennsylvanie par Don Troiani.

De bas en haut :13th, 72nd et 155th régiments de Pennsylvanie par Don Troiani.

Parmi les centaines de régiments pennsylvaniens citons le 155th régiment recruté en 1862 à Pittsburg et qui possédait un uniforme inspiré des zouaves français mais qui différait de l'uniforme très en vogue à l'époque par l'utilisation d'un bleu différent et surtout de parures jaunes au lieu du rouge. Dissoute en 1865, l'unité eut droit à son monument après la bataille de Gettysburg. Le 13th régiment de réserve qui deviendra le célèbre 42nd régiment de volontaires " Bucktail" recruté comme régiment de réserve en 1861; il fut transféré dans l'armée du Potomac dès la fin de cette même année et participa à la plupart des combats de l'armée du Potomac. L'unité fut dissoute en 1864 et ses survivants transférés dans le 190th régiment de l'état.

Le 203rd régiment à la tenue identique à celle des Berdan's sharpshooters, le 6th régiment de cavalerie de Pennsylvanie les fameux "Rush Lancers", une des dernières unités de cavalerie fédérale à être équipée de la lance et encore le 74th régiment pratiquement entièrement composé de soldats germanophones de l'état de Pennsylvanie.

La liste est longue et je vous engage à visiter le site des archives de la guerre civile pour une liste exhaustive des 383 unités et régiments recensés pour la Pennsylvanie.

La Pennsylvanie dans la guerre de Sécession

Une industrie puissante au service de l'union.

Philadelphie et sa région étaient le principal centre de production d'armement et de matériel de l'état. L'arsenal de Frankford était le centre militaire pour le développement et la production des munitions d'infanterie. Son responsable, Josiah Gorgas, quitta son poste lors de la déclaration de Sécession pour se mettre au service de la Confédération et grâce à ses talents de gestionnaire aider le Sud à mettre en place une industrie d'armement viable. Mais son remplaçant s’acquitta honorablement de sa mission et l'arsenal put tester plusieurs nouvelles armes dont la mitrailleuse, fournir des fusils à la milice de Pennsylvanie, produire en masse des munitions dont la balle Minié et assurer le soutien technique des armements d'infanterie. L'arsenal employa plus d'un millier d'ouvriers durant la guerre de Sécession. La ville possédait un chantier naval, le premier du pays à avoir été mis en place, et qui appartenait à la marine depuis 1801. Il produisit une part importante des navires nordistes et du matériel pour les équiper. Près de 3000 personnes travaillèrent sur place. Avec la montée en puissance de la marine de l'union le chantier naval de Philadelphie fit parler de lui en réalisant le record de construire en 50 jours le Sloop de guerre USS Tuscaora. Le chantier naval pouvait compter sur le soutien de plusieurs autres sites de construction navale gérés par des privés le long du Delaware. Le plus important navire de guerre fédéral le USS New IRONSIDE fut construit à Philadelphie.

Les arsenaux de Pittsburgh et sa région fournirent 15% des canons de l'US army notamment grâce à la fonderie de "Fort Pitt Works" qui sortit l'un des plus gros canons du monde du moment : un canon Rodman de 20 pouces et environ 1200 canons de tous calibres. Les fonderies de Pittsburgh produisirent 10% de tous les projectiles d'artillerie des armées de l'union. L'US Navy fit construire 4 Ironclad dans les chantiers navals de Pittsburgh plus des canonnières fluviales et de nombreux éléments servant à la fabrication d'autres cuirassés. L'arsenal d'Allegheny, toujours à Pittsburgh, était l'un des principaux ateliers pour la confection de harnachements, d'équipements et de munitions pour l'US Army.

Enfin il ne faut pas oublier que l'état de Pennsylvanie fut le théâtre de la plus grande bataille jamais livrée sur le sol américain à Gettysburg et durant cette campagne plusieurs accrochages de cavalerie à Hanover, Hunterstown, Fairfield, Carlisle et Sporting Hill du 30 juin au 3 juillet 1863. Mais au-delà de cet affrontement titanesque, la Pensylvannie fut un des acteurs essentiels dans l'effort de guerre de l'union, un élément majeur qui pesa de tout son poids industriel et humain. Ce sont plus de 350000 pennsylvaniens qui ont servi dans l'armée fédérale durant la guerre civile soit plus de 12% de la population totale de cet état.

(illustration de la planche : drapeaux d'infanterie et d'artillerie de Pennsylvanie)

Sources:

Ron Field Brassey's history of uniforms " American civil war Union Army "

Osprey " The union infantryman 1861-1865 "

Anthony Joseph Waskie "Philadelphia and the civil war"

Don Troiani " Regiments and uniforms of the civil war "

un très beau site sur les drapeaux de Pennsylvanie:

http://www.pacivilwarflags.org/regiments/indivRegiment.cfm?group=1-50®=42nd%20PA,%20(13th%20Reserves),%20First%20Rifle%20Regiment

Archive de la guerre civile : liste des régiments de Pennsylvanie:

http://www.civilwararchive.com/unionpa.htm

Commenter cet article

Karleman 05/07/2014 22:12

Votre sergent du 3ème d'artillerie a les galons bleus au lieu de rouge ?

o.millet 09/07/2014 19:41

judicieuse remarque le galon doit être réglementairement rouge, je corrige de suite :)